TRAIL "Sur les traces de David" (37kms - 550m D+)

16/04/2017

Après quelques mois sans compétition, nous y voilà. Depuis fin janvier je n'ai pas mis un dossard dans une course, c'est le moment de savoir où j'en suis sur ma condition.

6h15, le réveil qui sonne, je me lève en ayant plutôt bien dormi et motivé comme d'habitude.

C'est une journée aussi spéciale pour Madame car elle participe à sa première course (8kms) - Top de réussir à partager sa passion avec sa femme.

7h15, on prend la route direction le petit village de Valhuon qui sera en effervescence aujourd'hui grâce à ce trail en hommage à un trailer disparu sur un accident de la route. (Ce qui a pour moi une signification particulière, je sais ce que c'est de perdre un être cher dans un accident...).

Arrivée sur place, on va retirer nos dossards, on discute avec quelques coureurs.

Une superbe ambiance règne sur ce trail - Quel esprit !!!

Je m'équipe mon départ est à 8h30, celui d'Aurélie est à 10h15.

Je m'échauffe un peu pour ne pas partir à froid car il y a du beau monde sur ce trail et quelques nouvelles têtes qui vont envoyer...

8h25, direction la ligne de départ, ou le père de David lance un petit mot plein d'émotion en hommage à son fils et lance le départ de la 2ème édition des Traces de David.

5-4-3-2-1, c'est parti !!!! Je me mets directement dans le peloton de tête en compagne d'une dizaine de coureurs.

Ça part fort, le rythme est soutenu.

Le terrain est stable (chemin de champs sec et bitume) il va falloir courir !!!

Deux coureurs prennent légèrement le large je me retrouve seul entre les deux coureurs de devant et le peloton de 6 coureurs derrière, je décide de ralentir et attendre les trailers de derrière.

Je me mets dans le peloton emmené de bon train par un coureur.

La rythme est vraiment soutenu, les kilomètres s'enchainent toujours assez plats sans trop de côtes.

La première côte arrive au 8ème kilomètres ou l'un des coureurs décide de monter l'allure dans la cote afin de rattraper les deux qui avaient pris légèrement le large ce qui a permis de regrouper tout le monde.

Nous voilà un peloton de tête (tout le monde réuni), les côtes commencent à s'enchainer (côtes plus ou moins longues et plus ou moins raides) - Aucune marche est possible au vue du rythme mis par le peloton, tout le monde semble en forme je me dis que ça va être dur.

Je me retrouve au milieu du peloton, et je regarde les coureurs, ils sont tous en forme. La bataille va etre tres difficile...

Les kilomètres avancent et le cardio Bip pas mal au-dessus de la limite mais bon je ne lâche rien je m'accroche.

Ca court non-stop et toujours à une allure dont je n'ai pas trop l'habitude lol - Eh oui c'est ça d'essayer de jouer la tête de course mais aucun regret je suis.

Je l'avais dit, je suis la tête si ça va, ben je continuerai, et si je dois péter, eh ben tampis j'aurais tout donné.

Eh ben je n'ai pas continué, au kilomètre 19, une côte assez costaud a eu raison de moi.

Il faut savoir revenir à sa place, je ne suis plus capable de les suivre , le rythme est trop costaud pour moi à ce moment-là.

Je décide de prendre un rythme soutenu pour mon niveau actuel mais je me retrouve vite tout seul.

Sur ce genre de trail être tout seul n'est pas très avantageux car il s'agit de longue ligne droite entre champs et le vent de face nous aide pas trop à revenir sur le devant.

J'enchaine les kilomètres à mon allure, je bois plus ou moins régulièrement et je mange une barre d'amande histoire d'avoir un peu de sucre et je prendrais un gel au 28eme kilomètres.

Durant la course j'ai toujours en visu le 5éme qui se trouve à 400 - 500 mètres devant.

Je tente d'aller le chercher mais on fait le yoyo, derrière je pense que le trou est plus ou moins fait que je ne serai plus rattrapé.

On reprend une partie du parcours ou se trouve des coureurs du 20kms -13kms et 8kms ce qui me permet de trouver des points de mire pour garder une bonne cadence...

30 ème kilomètres les cuisses commencent à se durcir, je tente de boire un maximum.

Je continue sur une cadence qui se ralentit et je serre les dents pour continuer à ce rythme, je ne lâcherai pas cette place.

J'aperçois toujours le 5éme, mais il n'est plus à porté pour aller le chercher, il reste 3 kilomètres, je continue en roue libre en doublant des coureurs du 8kms.

Les kilomètres des semaines précédentes se font sentir mais le travail a été fait aucun regret, j'ai donné ce que j'avais en ce dimanche.

J'entends le speaker, la ligne d'arrivée est proche....

Me voilà à proximité de l'arrivée, je la passe en 2h41'56'' et une 6ème place.

Petit mot du speaker que je connais sur mon parcours actuel avec le bornage en préparation de l'UTMB.

A ma montre j'ai 37.56kms en 2h41'58'' une moyenne de 13.9- 14km/h

Satisfait de ma course plutôt bien aboutit même si je fini à 6'30'' du podium.

Mais j'ai encore appris sur ce genre de course sur les points à travailler et a surtout améliorer !!!!!

Vivement la prochaine course ....

A suivre.